GRENADE SPORTS

« Decembre 2017 »
DLMMJVS
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31 
Derniers résultats :
10-12-2017
Séniors 1 : RC Montauban 9 GS 9 / Séniors 2 : RC Motauban 10 GS 42 / Séniores : Albi 0 GS 17
09-12-2017
Cadets Teulière : GS 8 Adour Echez 0 / Cadets XII : L'Isle Jourdain 10 GS 57 / Cadettes : Montauban 63 GS 5
09-12-2017
Juniors Balandrade : GS 38 Valence d'Agen 5
Prochaines rencontres
Pas de rencontre programmée.
Joueur du mois :

Stade Municipal JM FAGES
BP 36
31330 GRENADE SUR GARONNE
Tel : 05 61 82 27 19
Em@il :
grenade.sports@wanadoo.fr
Site Web :
http://www.grenadesports-rugby.com

 

Le Club :


Notre club est un de ceux qui compte le plus de licenciés à GRENADE et ses environs.
Les 250 gamins de l'école de Rugby côtoient régulièrement les 150 Cadets/Juniors/Bélascain et les 80 licenciés séniors.
90 dirigeants et 50 éducateurs peuvent compter sur le soutient de tous nos nombreux supporters (plus de 200 cartes d'abonnés sont vendues chaque année).


Organigramme du Grenade Sports
 
 

Co-Présidents du Grenade Sports

Daniel Bergougnou - Juan DUBOST

 

 Effectif de la saison 2017 / 2018

Séniors : 80
Féminines : 40
Bélascain : 35
Cadets / Juniors : 90
Minimes (-14 ans) : 60
Benjamins (-12 ans) : 50
Poussins (-10 ans) : 45
Mini poussins (-8 ans) : 40
Débutants (-6 ans) : 30
 
Encadrement : 
Dirigeants : 90
Educateurs & Entraineurs : 50
 


Historique

Issu d'une société omnisport, le Grenade Sports a une longue histoire et nous retrouvons son premier titre en 1923, dans le championnat pyrénéen.

Jusqu'à l'avant guerre, le G.S. connaîtra une période de résultats en dents de scie, avant de se signaler à l'attention générale en 1946, grâce à l'un de ses brillants équipiers, qui passant au XIII par la suite, allait devenir 36 fois l'ailier de l'équipe de France, c'était le talentueux Vincent Cantoni.

En même temps, l'équipe de Grenade enlevait un autre titre pyrénéen (1947). La saison suivante, deux joueurs de cette formation renforçaient les rangs du Stade Toulousain, Crayssac futur international "B" et le pilier de légende Guiseppin.

Les années cinquante sont marquées par deux finales perdues en championnat régional, en 1951 face à Négrepelisse et en 1954 face à Blagnac.

Première montée en 3ème division en 1958; à cette époque les 3 divisions ne possédaient chacune que 60 clubs, d'ou l'impitoyable sélection pour une remarquable performance.

Le passage dans cette catégorie dura 7 saisons, puis il y eut une nouvelle traversée du désert.

A l'aube des années 70, une nouvelle reprise, grâce à une poignée de dirigeants qui fondèrent l'école de rugby et qui pouvaient compter sur les "produits de la ferme".
Les résultats ne se faisaient pas attendre : "Champion des Pyrénées Honneur" en 74, finaliste en 77 et montée en 3ème division en 77. Ensuite 10 années dans cette catégorie marquée par 5 qualifications aux phases finales et, autant dans les divers challenges.

En 1991 le club monte en 2ème division après un court passage en honneur et 3ème division. Depuis, notre équipe fanion évolue en division Fédérale ( 2 ou 3) avec toujours plus de licenciés et de bons résultats dans ses équipes de jeunes.

De plus plusieurs joueurs de l'élite actuelle sont issus de nos rangs.

Le mot du président :


Depuis 1920, le Grenade Sports s'emploie à  faire découvrir et pratiquer les joies du rugby des plus petits aux plus grands.

Saison après saison, notre club forme de nombreux jeunes à la pratique de notre sports en maintenant cet "esprit rugby" qui si souvent à tendance à se dénaturer compte tenu de l'évolution vers le professionnalisme.

L'objectif de notre club aura toujours pour priorité de maintenir et de fortifier les valeurs qui lui sont chères, l'amitié, la solidarité et la convivialité sans oublier l'envie de porter au plus haut les couleurs de notre village.

La réussite collective passe par l'implication de tous, les bénévoles bien sûr, les éducateurs chargés de transmettre ces valeurs, les collectivités locales qui fournissent les installations nécessaires et les partenaires petits ou grands qui aident en fonction de leurs possibilités au bon fonctionnement de notre club et créent avec lui la pérennité de tout ce qui a été mis en place au fil des ans.

Aujourd'hui encore, le Grenade Sports a besoin de toutes ces forces unies pour le faire grandir..............
Grandissons ensemble.


Daniel Bergougnou

 

 

Le GS de toujours
 
Le Grenade Sports est une grande famille. Nombreuse ! Nombreuse car si l’on s’en réfère au nombre de licenciés, c’est près de 500 éléments qui foulent les pelouses d’entre Save et Garonne.
Parce que si l’on met régulièrement en exergue l’équipe fanion, véritable bastion de la Fédérale 3 depuis plusieurs dizaines de saisons, ce ne sont pas moins de 20 équipes jaunes et noires qui défendent les couleurs de la Ville, les anciens, les fameux Tabin’s et les féminines, cadettes et seniors compris. Jean Paul Delmas, premier magistrat de cette bourgade de 8000 habitants, lui-même figure emblématique, membre du club en tant que joueur puis entraîneur des années 90, les années des montées en Fédérale 3 puis Fédérale 2, n’est pas insensible à la place du club dans La Bastide du XIIIe siècle : «Le Grenade Sports est une association forte de notre village. Son histoire, ses valeurs, la dynamique de son école de rugby, la qualité de sa formation dépassent le cadre même de l’aspect rugby. Elle représente un lien social et intergénérationnel à l’échelle du territoire de communauté de communes et bien au-delà. Elle a aussi valeur d’exemple dès lors qu’on s’attache aux notions d’engagement, de respect et de solidarité. Mon passé de joueur de première ligne du club puis d’entraîneur sous les couleurs jaunes et noires et ce sentiment d’appartenance a marqué ma vie et restent une véritable fierté pour moi ».
 
La formation comme viatique, Pierrot Domène comme mentor !
Le plus frappant dans ce club réside dans la manière de former des jeunes et de leur assurer un jour, suprême hommage, une place à 15 heures le dimanche dans l’équipe fanion. Car voilà le socle fort du GS, la formation. Aujourd’hui, il n’est pas rare de retrouver au sein de l’élite de notre sport quelques noms qui ont réalisé quelque centaines de passes sur Jean-Marie Fages, le stade fétiche. De David Roumieu, le Bayonnais, un des meilleurs talonneurs du Top 14 depuis 10 ans à Quentin Daniaud qui vient de jouer son premier match en Pro D2 avec Colomiers, de Romain Manas à François Cros, tous deux internationaux juniors, de Vincent Tortelli à Kevin Tougne, champions de France cadets l’an passé avec le Stade Toulousain, les exemples se multiplient au haut-niveau et souligne la qualité des formateurs. Ce que confirme Christophe Géraud, actuel head-coach du groupe senior : «Nous commençons à récolter aujourd’hui dans l’effectif senior, le fruit d’un travail de chaque éducateur du club avec des éléments issus de notre formation. Nos éducateurs de jeunes sont formés et s’investissent dans un projet de club structuré qui mène chaque joueur vers son plus fort potentiel. Des joueurs comme Lucas Andrieu, Julien Mejasson, encore juniors l’an passé n’ont eu aucune période d’adaptation, ils appartiennent à l’entité GS et sous la houlette d’Alain Requena et Nicolas Bederède, les entraîneurs juniors, ils ont intégré les grandes lignes directrices du club. Ils sont déjà des joueurs du groupe 1 à part entière ».
 
Un club de présent et d’avenir
Et très vite le personnage de Pierrot Domène apparaît, illumine les regards et enthousiasme les discussions. Décédé en 1998, cet éducateur né, véritable passionné de rugby et pédagogue naturel, est encore incroyablement présent dans la mémoire collective. Le lieu de vie du Stade porte son nom, le Challenge international de l’école de rugby créé de son vivant en 1993 en sont les preuves. Mais l’état d’esprit général du club demeure le véritable ciment de cette micro-société de passionnés. Pierrot Domène avec Michel Delpech et Jean Merlo, deux autres fortes personnalités du club, aura en 1970, créé et porté l’école de rugby jusqu’à en faire une référence régionale. Elle est aujourd’hui capable de rivaliser avec les plus grandes de la région sur certaines catégories mais elle est surtout forte d’un enthousiasme permanent que les plus passionnés portent à travers les équipes de cadets et de juniors. Michel Martin, vice-président du club ne dément pas : «La finalité du projet de vie est de prendre du plaisir à vivre le rugby ensemble au plus haut niveau possible. Tous les mots sont importants dans cette définition. Elle correspond à notre bonheur sans cesse renouvelé. Aujourd’hui, nous dirigeants, recevons malgré la crise, le soutien de partenaire fidèles très sensibles à la fraîcheur de l’état d’esprit de notre club et à son image positive ». Sur l’aspect sportif également, le club revendique une certaine légitimité avec des résultats probants, notamment chez les jeunes et un projet de jeu établi et ambitieux. Philippe Gordo, très actif dans la coordination sportive du projet va plus loin : « Sur le plan sportif, nous sommes en partenariat avec un de plus grands clubs d’Europe, le Stade Toulousain. Nos joueurs, s’ils ont le potentiel, pourront logiquement tenter leur chance car nous fonctionnons en étroite collaboration au point de créer des tutorats montants ou descendants en cadets ou juniors. Pour la grande majorité des nôtres, nous recherchons l’épanouissement de chacun en tant que joueur(s) mais au moins autant en tant qu’homme(s). Bon nombre de nos éducateurs sont des anciens joueurs, Les leaders de notre équipe première s’appellent aujourd’hui Busque, Destarac, Delpech, Cubero ou encore Mazzer. Et tous sans exception, petits, ont reçu les conseils de Pierrot Domène. De les voir porter haut les couleurs du GS aujourd’hui est une vraie fierté. Pour nous mais aussi pour eux ».
 
Cette vieille famille de 93 ans vivra au printemps son 13(èm)e tournoi international, surement son premier tournoi d’anciens et une fête du club pour rassembler encore et toujours la famille. Non, le GS ne semble pas être au bout d’une aventure qui pourrait, pourquoi pas, la mener en Fédérale 2 sous peu car la qualité de vie n’exclut pas l’ambition. Le club de l’emblématique président Bergougnou est solide, ses membres bien vivants et prêts à assurer un héritage doublement riche d’une qualité rugbystique grandissante et d’une humanité fédératrice. Longtemps l’origine du « s » à la fin du patronyme « Grenade Sports » n’a pas trouvé de signification. Il semblerait bien que son aspect si «singulier » mérite bien un pluriel au regard de l’intérêt en nombre qu’il suscite…
 
 
Le GS en chiffre :
 
498 licenciés
47 éducateurs
87 dirigeants
2 couleurs, jaune et noir
0 diététicien
23 ans en fédérale 3 depuis la montée d’honneur
1 tournoi international
20 équipes
54 moins de 7 ans
36 plus de 45 ans
 

 

Grenade. Joueurs et dirigeants du GS aux obsèques de Ch. Roucolle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié le 05/02/2014 à 03:49, Mis à jour le 05/02/2014 à 08:39

 

Christophe Roucolle sous les couleurs du GS. / Photo DDM, G. F.

Christophe Roucolle sous les couleurs du GS. / Photo DDM, G. F.

Les déplacements du Grenade Sports à Beaumont de Lomagne ont toujours eu un contexte singulier. Celui que bon nombre de Grenadains ont réalisé ce mercredi 29 janvier aura été sans comparaison possible le plus pénible de tous. La grande famille du GS était en effet nombreuse, joueurs et dirigeants, a accompagné Christophe Roucolle jusqu’à sa dernière demeure. Décédé d’un arrêt cardiaque le 26 janvier dernier, ses anciens coéquipiers de Colomiers, Grenade, de Beaumont et de Brignemont étaient venus en nombre lui rendre un dernier hommage. A 32 ans, Christophe est parti trop tôt mais laissera au GS le souvenir d’un garçon discret et gentil qui aura fièrement porté les couleurs jaunes et noires durant 7 saisons. Que sa compagne Nathalie, son fils Lorenzo, ses parents, sachent que le Grenade Sports se souviendra de Christophe.
Création de site
Flash infos

Nombre de visiteur : 35819
Contact :
contact
can you take viagra into australia canada no prescription cialis can i buy viagra from canada tadalafil in canada