GRENADE SPORTS

« Octobre 2017 »
DLMMJVS
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031 
Derniers résultats :
15-10-2017
Séniors : GS contre Quillan
15-10-2017
Bélascain : Montech contre GS
14-10-2017
Cadets Teuliere : GS vs St Girons 50 à 5 / Cadets XII : GS vs Foix 48 à 12 / Juniors : GS vs St Girons 7 à 26
Prochaines rencontres
Pas de rencontre programmée.
Joueur du mois :
 

 

La boutique est ouverte à tous les membres du Grenade Sports et supporters. Vous pouvez dès à présent prendre contact avec l'administratif de votre catégorie.

 
 
 
 
L'équipe de l'Ecole de Rugby avant et pendant la soirée HALLOWEEN organisait ce samedi 31 octobre avec retranmission de la finale de coupe du monde.

 

 

 

 

 
 
 
 
Nos moins de 10 ans (nés en 2005) cités à Carcassonne !
 
 
Les Moins de 10 ans vainqueur à l’indoor de Carcassonne
 

Résumé Tournoi Pouss'Indoor Carcassonne 2015


Qu'est ce que c'est que ce truc:


Imaginer une salle municipale avec des gradins et en bas une arène où s'affrontent 2 équipes de rugby à 7 contre 7.
Le terrain est de la dimension d'un terrain de basket avec un sol recouvert de tapis de judo.
Durée des matchs : 5 mn
2 poules de 7 équipes

Les régles:
  • Touche à 2 sauteurs
  • Mêlée à 3 sans poussée
  • Engagement et pénalité à  la main
  • Interdiction de jouer au pied

A quel rugby cela ressemble-t-il
  •  
  • A du rugby à 7 puisqu'on joue à 7 contre contre 7
  • A du rugby à 7 pour la vivacité des appuis nécessaires, pour le travail bille à bille avec son adversaire direct et le plaquage qu'il ne faut pas manquer sinon essai.
  • Ensuite la comparaison s'arrête là, car
_ la largeur de terrain ne permet pas de déborder l'adversaire ou d'amener le ballon à l'aile
_ la longueur de terrain n'autorise pas à perdre un cm en attaque ou en défense sinon le danger est directement proche de sa ligne

Donc, ce rugby s'apparente à une guerre de tranchée en défense ; et en attaque, à une agression perpétuelle des intervalles dispo entre 2 joueurs adverses; c'est à dire 1 mètre 495 mm.
Cette forme de rugby est dure par la multiplication des affrontements et impossible à jouer avec des catégories supérieures pour cause de sécurité.

Contexte:

Cette 14ème édition, réservée aux enfants nés en 2005, était la 4ème participation du GS. Après 3 participations avec des résultats encourageants, qu'allaient nous proposer les petits 2005, qui est une génération qui ne compte que 16 petits bonhommes; mais qui a des résultats depuis les -7 un peu au-dessus de la moyenne.
Sur la saison passée, 5 tournois gagnés et 1 finale sur 6 participations. Vous allez me dire oui ce sont des tournois gigot haricots. He bien non: ce furent Castres, L'Isle Jourdain, Pierrot Domène, Biscarosses, Gimont et une finale à Colomiers
Saison 2014-2015: vont-ils continuer sur leur lancée. Début de saison: 3ème place à la Salvetat, 2nd place à Tournefeuille et l'apothéose 1ère place à Decazeville, qui est pour certains le top 14 des poussins.
Comment allait donc réagir cette équipe dans ce Pouss'Indoor qui propose un rugby très différent?

Résumé du tournoi:


L'équipe de Grenade se présentait avec 10 joueurs: Kylian Bonhoure, Giuliano Copetti, Kelvin Gourgues , Nassim Oumanou, Jules Mayart, Mathieu Marie, Anatole Lamizière, Enzo Mothe, Romain Fabre et Corentin Taghizad.

Poule du GS: Perpignan, Narbonne, Carcassonne 2, Albi, Servian Boujan, Pays d'Olmes

GS - USAP: D'entrée les petits prennent du lourd de par la réputation du club et le gabarit des adversaires. Mais ces petits 2005, par rapport à d'autres où l'évocation d'un club de TOP 14 ou pro D2 fait peur, cela ne leur fait rien. Ballon en main ou en défense, nos petits grenadins ont harcelé, étouffé, plaqué... Résultat: 2-0 pour Grenade
GS - Narbonne: 2ème gros morceau. Avec le même engagement que dans le premier match, le GS gagne sur le score de 1-0.
Allaient-ils continuer comme cela? Cela aurait été dommage, car nous les éduc en regardant les autres équipes de la poule, les 2 premières places qualificatives pour les demis semblaient à leur portée.
Les résultats: GS- Albi: 4-0 / GS- Servian Boujan: 4-0 / GS- Carcassonne: 2-0 / GS - Pays d'Olmes: 3-0
Le GS termine 1er de poule avec 18 points avec tous les matchs gagnés et pas un essai encaissé. Le 2nd sera Narbonne. Dans l'autre poule, se qualifient pour les 2 premières places Béziers et Colomiers ; mais seul Grenade avait gagné tous ses matchs.
Le GS allait donc affronter Colomiers en demi-finale. Le match fût acharné avec un Colomiers qui réussit à s'approcher à 1m de notre ligne au cours des 2 premières minutes , chose que nous n'avions pas vécu de la journée. Mais ce fut le seul moment ; les autres 3mn, le GS allait agresser Colomiers dans son camp avec 2 essais qui nous échappent du bout des doigts. Score 0-0 ; mais victoire du GS suite aux résultats du matin.

Pour la finale, les petits Grenadins retrouvent Narbonne. Que dire? si ce n'est qu'ils ont été ENORMES. Victoire du GS 1-0. Et un trophée de plus pour cette génération 2005.
Il est vrai qu'on dit qu'il faut une part de chance pour gagner ; mais ce dimanche, les petits n'ont pas laissé une seule place à ce facteur chance. Ce tournoi, ils se le sont gagnés seuls avec 7 victoires, 1 nul et 0 essai encaissé.


Si tout Grenade avait pu voir jouer ces petits, ils auraient été ébahis par leur mentalité.
Qu'auraient-ils vus? Tout ce qui fait la base du rugby.
De la journée, ils n'ont pas lâché 1 mm de terrain à l'adversaire grâce à une défense de fer:
Combat debout, plaquage avec l'épaule qui rentre dans les cuisses ou le bas ventre de l'adversaire, des ballons récupérés au sol et dans la règle, car constamment, les petits se présentaient avec un plaqueur et un gratteur.
En attaque, la vivacité des appuis, la rapidité des courses et la recherche de l'intervalle de 1,5m qui existait en 2 joueurs les a faits constamment avancer contrairement à certaines équipes, qui recherchaient le corps à corps.
Le résumé sera la phrase d'un éducateur adverse "Cette équipe est pénible à jouer".

Il y avait donc constamment sur le terrain 7 joueurs agressifs, mort de faim avec une envie de se dépasser pour les copains rarement vus même dans des catégories EDR supérieures. La ligne de défense ressemblait à une armée napoléonienne qui avance constamment bien alignée et réalimentée

Bravo à vous les enfants, continuez comme cela. Le plaisir que vous prenez dans les bases du rugby ne vous feront que progresser.

Merci aux parents accompagnants.et au club de Carcassonne dont l'organisation a été sans faille.

Les éducs. Thierry Fabre, Mathieu Bonhoure et Pascal Mayart.

 
 
 
Seniors - Equie 1
Entre deux blocs de 3 matchs, les équipiers de Néné Destarac, comptablement très performants doivent enfoncer le clou. A commencer par Tournon à JM Fages ce dimanche

 
Un premier Tournon de la saison

Oui, oui le jeu de mot est facile et ne vaut pas plus de 2 francs. mais l'heure est à la décontraction et à la déconne, profitons...
La victoire à Nègrepelisse a apporté bien des satisfactions... sur le plan comptable. Les fanatiques, les passionnés du GS ont pu lever les bras au ciel au coup de sifflé final avec un 25 - 18 pour les hommes du capitaine Destarac, et ce assorti au bonus offensif. Les bras au ciel, au moins une mi-temps, ce sont les coachs jaune et noir qui les avaient de dépit devant le néant d'une première mi-temps fade, sans rythme où les Tarn et Garonnais, vent dans le dos, aurait pu scorer plus nettement d'autant que les nôtres peu inspirés offensivement, subissaient en conquête et usaient d'un jeu au pied excessif et approximatif.

Nicooooooooooo Booooooïagogogogogogo !!
Mais comme à toute règle il faut une exception, le pied de Nicolas Boïago, sa botte secrète, très secrète, très très secrète qu'il avait tenté en vain à Ribérac a fait le bonheur du véloce Julien Servat : une contre attaque longue initiée par Gregory Vidoni en bon 3ème ligne qu'il est presque avec deux temps au prés puis une croisée Jérémie Andrieu - Nicolas Boïago et un pied millimétré de ce dernier dont il a donc ... le secret permettra à l'arrière Grenadain de pointer en en terre promise pour son premier essai. Et que celui qui dit qu'il y avait un eux contre un à jouer à la place du pied.. eh bé.. celui là eh bé... Bon passons, car l'intérêt de l'action est bien de montrer au plus frileux des joueurs du monde de Grenade que c'est bien en jouant les ballons quand ils sont à jouer et non pas en envoyant quelques passes que dans telle ou telle zone précise du terrain que sont crées les déséquilibres les plus significatifs... La deuxième mi-temps sera plus "raccord" aux objectifs du staff avec plus d'initiative, une mêlée retrouvée à l'image d'un John Callegari et d'un Anthony Montiel à niveau très intéressant. Le deuxième essai sera un modèle d’œuvre collective : fermez les yeux, montez le son, je viens vous le raconter à la maison :
Le ballon porté sur touche avec un lancer de Nico Berthaud, des lifts "timés" de Néné Destarac et Ju Macua, une prise d'Arnaud Gatumel,  et une construction à laquelle s'ajoutent Ju Mazzer au relai et Antho Montiel. Fermez. les yeux, fermés les yeux please...
Impeccable construction des avants de Kiki Géraud avance jusqu'au 22 m adverse avec une justesse de liaisons et d'attitudes qui mérite qu'on cite ces gros, là car ils ne sont que 7, le tacticien Grenadain proposant au dernier gros, Vincent Brichet, de jouer les leurres dans la ligne. Fermez les yeux toujours...
 Fin d'avancée, juste avant la fin pour être précis, en toute proximité de kla ligne de touche à gauche, après la libération debout  Mickaël Margarit, par ailleurs auteur d'une excellente rentrée à la mêlée  trouve Pierre Delpech qui croise avec Nico Boïago qui franchit et retrouve après contact à son intérieur ce diable (pas rouge) de Margarit qui passe les bras -comme le faisait son père 30 ans auparavant sous ce même maillot noir, pour l'ailier Benjamin Sarramiac repris à 2 m e la ligne. Les yeux, fermez les yeux, écoutez...
Mickaël Margarit, toujours lui, ne peut extraire le ballon rapidement sur le fermé, géné par une faute de Nègrepelisse malgré les premiers soutiens vitaux d'Anthony Montiel (!!!) et Vincent Brichet, oui vitaux car sinon fin du film, balon aux autres !!
Le grand côté sera gagnant avec un John Callegari en position d'ouvreur qui -trés intelligemment sert son centre Nico Boïago sur l'extérieur pour un deuxième jeu au pied gagnant pour le toujours opportuniste Julien Servat. Et que celui qui dit qu'il y avait 13 contre un à la main à jouer à la place du pied.. eh bé.. celui là eh bé... Bon passons, on a marqué... Bravo !!
Vous pouvez ouvrir les yeux. Alors ?... Sympa non ?...
Pour le plaisir, narrons le troisième essai qui sur un renvoi au 22 m adverse verra Cyril Dubreuil servi royalement par Pierre Delpech après un franchissement plein centre de Ju Mazzer. Comme on dit à Cucugnan, la messe est dite !


Un bloc très "sereinisant" mais néanmoins propice à la critique
Le fait est qu'avec cette victoire à 5 points qui plus est à l'extérieur, donne à  notre entame de championnat sur le plan comptable une satisfaction non feinte : 13 points sur 15 possible et une seconde place au classement, la 1ere attaque et 4ème défense de la poule , les plus négatifs d'entre Save et Garonne n'ont quasiment rien pour se refounfougner (du latin refounfounare - refounfounari - refounfounarum qui veut dire râler à s'en toucher le nez avec la langue) ! En effet, si le match de Mielan l'an passé avait plombé l'enthousiasme naissant, cette saison, le président Bergougnou constate la sérénité ambiante sur tous les rendez-vous des siens.  Néanmoins les propos de l'encadrement reste contrasté et le discours du débriefing de la semaine dernière en disait long "on ne pas se satisfaire de cette prestation. Oui bravo pour le réalisme, les morceaux" de matchs emballant mais je suis, vous devez, être frustrés de votre production qui doit être d'un autre niveau d'investissement et d'initiative dès le début du match !" a lâché Jean Pierre Metgé ! Comment ne pas lui donner raison.


Tournon - Monflanquin - Levezou, le bloc révélateur
Ces trois matchs ne disent pas la vérité absolue de la saison. Leur résultat nous exprime la photo d'un début de saison agréable, qui apparait comme intéressant à suivre mais qui ne livre pas une promesse absolue vers un bonheur printanier assuré. Pourquoi ? Parce que la vérité rencontrée en trois clubs n'est pas celle d'une poule. Par contre il y aura assurement des réponses définitives ou presque après le bloc de trois matchs qui se profile dès dimanche. A commencer par la réception de Tournon. Les Lot et Garonnais avaient assuré l'épilogue de la saison passée en récitant une vraie leçon de rugby (27-6) une semaine après en avoir pris une à Jean Marie Fages (29 - 5). Cette équipe structurée, ambitieuse, avec des joueurs chevronnés, sera un vrai test en bord de Save ce dimanche. En suivant le déplacement à Monflanquin a battu Levezou (26-13) pour son seul match à domicile. Ces mêmes Aveyronais seront notre dernier obstacle dans ce bloc de trois, eux qui, outre cette défaite à l'extérieur, se sont déplacés à Nègrepelisse pour un match nul (23-23) lors de leur premier match de la saison.
On sait notre équipe froide, réaliste et apte à tuer certaines rencontres. Aura t-elle retenu la leçon de notre double confrontation avec nos prochains visiteurs : on créé, on rythme une partie durant et on gagne largement comme au match aller. On attend, on gère et on subit comme au match retour. La réponse est en partie dans les jambes des joueurs, un peu plus dans leur tripes et beaucoup dans leur tête. Tournons-nous, nous- Tournons, Musique !...
Les 22 devraient choisi parmi 25 les joueurs suivants : Montiel - Roques - Callegari - Sanchez - V. Destarac - Berthod - Gatumel - L. Destarac -Mazzuchini - Brichet - Estaque - Macua - Fonade - Avanzini - Mazzer - Nava - Vidoni - Margarit - Delpech - J. Andrieu - L Andrieu - Boïago - Dubreuil - Sarramiac - Servat.
......................................................................................
Seniors - Equipe 2
Un trois sur trois très sympa pour les hommes de Fab Nougailhon et Yan Gendre
Garder la dynamique

A l'instar de l'équipe fanion, l'équipe B (appela 1 bis parfois) est en train de prendre sa saison par le meilleur des bouts possible. Hormis le point de bonus offensif à Ribérac, les 3 victoires sur autant de matchs ont été gagné avec la manière. Même si les scores sont larges, on est toujours en attente de plus. Et l'encadrement n'est pas en manque, après l'usage rationnel de la vidéo, d’éléments critiques contre les joueurs, notamment le manque de justesse et/ou d'ambitions. Les groupes de 22 étant de qualité depuis le début de la saison, le staff attend beaucoup d'initiatives et de volume. Aujourd'hui, les carences dans les choix de jeu ne sont pas préjudiciables mais les contre attaques longues non jouées sur des surnombres évidents, plus généralement le manque d'ambition pourraient, le jour où cela va compter vraiment s'avérer déterminant et pas en notre faveur. Etre capable aujourd'hui d'être juste et intentionnés même si le déchet existe devrait être la priorité absolue des acteurs ! Les coachs n'en attendent pas moins. Et le public n'en parlons pas ! A la vue de l'effectif pléthorique de cette saison, les privilégiés de chaque dimanche devraient méditer ces vérités... 


 
.................................................................................
Belascain A
Victoire bonnifiée au TUC pour l'ouverture du championnat
Une première qui en vaut 5 !
L'équipe chère à Philippe Gordo et Pierre Pélissier jouait son premier match officiel sur les installations du TUC. L'histoire, la grande (...) retiendra que la premier match du GS dans cette catégorie s'est soldé par une victoire bonifiée. Ceci étant dit, pas de quoi mettre le feu à la halle non plus. Dans un match haché par les fautes et un arbitrage juste mais tatillon, les jaune et noir ont multiplié les maladresses et les choix approximatifs. La capacité à réussir les choses simples et une forme de logique au niveau de la charnière restent bien les difficultés majeures d'un groupe qui a un potentiel avéré mais qui pour l'instant est loin de son rendement maximal. Ce à l'image d'un paquet d'avants qui devra se remettre en cause, et au niveau de sa capacité à combattre, de la discipline mais aussi de l'investissement individuel.
Dans un groupe qui devra mieux faire, les rentrées en cours de partie de Thomas Peccolo, Thomas Staat, Nacer Bouamama mais surtout de Robin Marty aux deux postes de la charnière, auront permis de terminer un travail qu'avaient entamé de la meilleure des manières Julien Mejasson, Jules Refloch mais aussi Jérémy Castelnau, le meilleur homme sur le terrain. Le groupe devra confirmer que son potentiel peut se transformer en capacité sous peine de courir vers de grave désillusion. D'autant que la poule avec Mazamet, Graulhet, ou encore Castres ne semble pas des plus facile. Réponse dans 15 jours pour la réception de Gaillac qui a aussi gagné avec le bonus offensif.
Prochain match  dimanche 19 octobre à 15 heures à Grenade. 
...........................................................................
Belascain B
Défaite de l'équipe réserve des Belascain à JMF
Lourd mais encourageant !
Qui lit le score et ce 46 - 7 encaissé pourrait noircir le tableau du deuxième groupe Belascain dès leur première rencontre. Plusieurs éléments rationnels sont néanmoins de l'ordre du positif pour la suite de la saison de ce groupe. Gimont, l'adversaire du jour, présentait des arguments sérieux avec physiquement quelques gaillards surement élevés en plein air mais aussi quelques repères de jeu assimilés, qui, si on ne les perturbent pas deviennent vite efficaces. En témoigne  leur premier essai sur un neuvième temps de jeu. Autre élément à prendre en considération, la volonté des nôtres, pour la plupart, à refuser l'inéluctable. A ce jeu là, les Rémi Costes, Maxime Gayraud, Vincent Lesueur, Alexandre Veron, Bastien Vayssières ou encore Quentin Martinez n'ont pas laissé leur part au chien alors que Tom Ferrandi auteur d'un bel essai de 50 mètres, Baptiste Arrecgros et Steevy Callegari ont tenté de secouer le tout mais en vain. Le fait est qu'à ce jeu, la bataille se livre à quinze, et force est de constater que certains, dont des valeurs sures, n'ont pas apporté ce que l'encadrement attendait d'eux et pire encore, d'autres ont quasiment démissionner. Inacceptable !
Et malgré ceci, les protégés de Pascal Veron n'ont encaissé que 2 essais en seconde période, gage des ressources mentales du groupe. Les blessés vont réintégrer bientôt le grand groupe, certains vont trouver un physique adapté, pour un peu que des vertus de solidarité habitent les plus pessimistes, l'avenir sera meilleur, soyons-en tous persuadés !
.............................................................................

Juniors
Deuxième victoire en deux matchs.     
Première à l'extérieur

C'est sur deux petits points d'écart que le groupe de Damien Vidal et Loïc Delmas s'est imposé à Decazeville. Contre une équipe qui venait d'infliger 30 points à Fleurance en plein Gers, les jeunes jaune et noir ont démontré des ressources pour s'imposer à l'extérieur. Sous la houlette de Thomas Vidoni dont le capitanat n'aura pas gêné une performance plus que correcte, Jean Daniel Futol, Edgar Bosc et Thomas Medale ont démontré des aptitudes intéressantes dans la ligne d'attaque, alors qu'au combat, Clément Versolato et Dylan Bordes ont fait preuve de beaucoup de générosité. De bon augure pour un groupe qui cette saison fait plaisir à voir, et dont les rotations au sein de l'effectif ne perturbent en rien l'enthousiasme ambiant.   
Prochain match ce samedi à Grenade contre Levezou.
..................................................

Cadets
Difficile déplacement en Aveyron.
Malchance et Manque de gestion

La malchance continue de s'abattre sur le groupe cadet ! Depuis trois rencontres, ne se sont pas moins de 3 blessés relativement sérieux par match que dénombrent les coachs Stephane Jeansou et Alain Orsingher. Outre l'opposition de qualité, les petits jaunes et noirs se lancent dans la partie avec un enthousiasme débordant qui parfois se retournent contre eux. Cela aurait été le cas samedi avec 6 essais encaissés pour un 41-0 trop lourd. Gageons que le groupe saura réagir car dès que la malchance l'aura un peu lâché, nul doute que les jeunes sauront montrer un autre visage.  
Prochain match ce samedi à Greande contre Levezou.




Michel Tortelli

 
 
 
 
 
Le GS ouvre sa saison ce dimanche à Ribérac (24)
 
A La Sainte Croix avec la manière ?
 
Le Grenade Sports, cher au président Bergougnou, entamera sa nouvelle saison en fédérale 3 ce dimanche à Ribérac après une belle campagne 2013-2014 qui a vu chuter l’équipe fanion le 11 mai dernier au stade des 32ème de finale.
Mais que sait-on sur ce club du Nord-Ouest de la Dordogne ? Peu de chose si ce n’est que leurs couleurs sont  vert et jaune, que ce club a « visité » les 3 niveaux de Fédérale et qu’il est plutôt réputé pour un jeu d’avants accompli avec une propension au ballon porté très efficace. Mais si les hommes de Kiki Géraud, Jean Pierre Metge et Philippe Arrecgros veulent prioriser sur un secteur précis, ce sera plus sur le domaine de la confiance de leur troupe plutôt pour un premier rendez-vous que sur quelconques facultés d’adaptation à l’adversaire, le tout une semaine avant le premier match à Grenade et la réception de Gourdon le dimanche 21 septembre prochain.
 
Un stage de pré-saison positif
En effet, les trois matchs amicaux contre La Vallée du Girou et contre La Salvetat n’ont amené que trop peu de certitudes sur la capacité du groupe à maitriser son sujet et à proposer un jeu juste, léché et efficace. Néanmoins le potentiel semble ressembler à celui de l’an passé : certes Mathieu Busque (arrêt) et Arnaud Beuillé (pour raisons professionnelles),  absents cette saison, sont de ces charnières qui évitent tous grincements, mais pas au point d’altérer une forme de continuité dans le rugby prôné par l’encadrement. Aux dires mêmes des fidèles dirigeants Christian Tortelli, Jacques Durand, Serge Géraud et Daniel Delin, le stage en altitude du week-end dernier a apporté son lot de globules rouges, voire jaunes, mais à surtout mis en évidence la solidarité de l’effectif  au travers des épreuves à risque proches des méthodes militaires tels que les combats de pêche et le tir à la pétanque.
 
De la continuité
Question effectif, la catégorie Belascain, véritable deuxième réservoir de l’équipe fanion, vit en l’osmose avec le groupe senior. Les coachs Philippe Gordo, Pierre Pélissier et Pascal Veron ont des éléments qui vont assurément intégrer le groupe durant la saison et peut être dès dimanche. D’ailleurs,  le staff senior a déjà intégré sur les semaines de préparation les Ludovic Bejna, Kevin Vidil, Florian Versolato, Vincent Tortelli, Adrien Ospital et Etienne Metge. Privés notamment de Choco Destarac (genou),  Cyril Sancho (sang froid), Pierre Delpech (Sang chaud) et Julien Nava (félicitations à son frère Romain qui se marrie !!) dont c’est le retour dans son club d’origine et Benjamin Sarramiac (épaule), il se peut que l’heure du jeune et prometteur Thibaud Delpy soit venue… En parallèle, les recrues Cédric Avanzini (ex Pontaut-Cambo) en numéro 8, Greg Vidoni (ex l’Isle-Jourdain) et Mickael Margarit (ex Vallée du Girou) à la mêlée et Arnaud Gatumel (ex Muret) en seconde ligne et dont c’est le retour au club, soit peut-être d’actualité.
 
Beaucoup d’impatience donc dans l’entourage du GS pour voir si la version 2014-2015 est capable de produire le jeu qui l’avait vu battre platement Tournon d’Agenais à Jean Marie Fages, avec une jeu empli d’initiatives, de variété et d’une forme de prise de risques qui n’en est plus une dès lors que l’adhésion de tous s’opère. Et comme les valeurs sûres seront là à l’instar des Anthony Montiel, Néné Destarac, Nicolas Boïago ou encore John Callegari…    
L’équipe B va voir quelques changements avec le retour du jeune Cédric Lacrambe au côté du junior 14èeme année Philippe Belot et la venue sur le banc de Yan Gendre dans le plus pur style des coachs du sérail. Fabien Nougailhon, son alter ego a de bons espoirs pour son groupe, auteur du belle saison l’an passé grâce à un rugby enthousiaste et brillant par moment. Là aussi, l’impatience est de mise et l’effectif aidant, nul doute que les 22 privilégiés sauront porter haut les couleurs jaune et noir.
 
 
 
Dimanche à Ribérac (24) : Ribérac – GS (14 h et 15 h 30)
 
 
Et de la Géessie, la lumière fut.  Le Grenade Sports a repris ses activités, des plus petits aux plus grands
 
Le jaune vif et brillant, le noir sobre et majestueux

Et la lumière fût. Fûts de bière dans pas longtemps peut-être mais dans l'immédiat, c'est bien la lumière des projecteurs de Fages, de Merlo ou de Cayenne qui illumine nos cœurs. "Illumine nos cœurs" ? Mais il l'a entamé le fût ou quoi ?... Bien sûr que non.. Enfin pas trop.... Mais soyons clair à défaut d'être sobre, il y a quand même une forme de magie renouvelée chaque saison quand arrive la fin août ! Mais si : pour qui sait voir l’intérêt bien supérieur au simple attrait sportif que représente le club pour le peuple jaune et noir, la lumière de fin août - début septembre est un miracle ! Pas un miracle au sens "religieux" du terme, mais plutôt au sens de la -re-découverte improbable. Venez faire un tour, soyez attentifs aux regards des gens présents, au yeux... Regardez la lumière dans les yeux des mecs...


La foi d'après
Parce que ne nous racontons pas d'histoire, la majorité des joueurs n'en sont pas à leur première rencontre ovale, la plupart ne chausse plus du 32 depuis longtemps ! Pourtant c'est bien une forme de croyance qui les habite ! Ces mecs là ne viennent pas juste faire un sport et repartir. ils viennent parce qu'ils connaissent, parce qu'ils veulent partager à nouveau un objectif commun et pour y arriver se faire mal un peu - beaucoup - passionnément -...  !!! Ces types là ont la foi. Mais pas la divine, non la foi "en les autres" et en un bonheur retrouvé. Ils viennent vivre à nouveau ce moment renouvelé chaque saison où tu croises dans les yeux des autres, la même ferveur que la tienne, le même enthousiasme. Revivre une ... première fois en quelque sorte...


Leur labeur, notre bonheur
Pour aller jusqu'au bout de la métaphore, c'est bien à ces bergers que se sont tous ces éducateurs et entraineurs qu'il faut rendre hommage. Ils sont les garants de l'avancée du troupeau, de la direction. Ce sont eux qui donnent aussi tous les sens et l'essence même de l'investissement de chacun. Ils ont réfléchi avant à comment faire passer le message, orienté les contenus des premiers rencards. Fin aout et début septembre n'attirent pas le commun du supporter, pourtant qu'ils sont importants ces moments. Et porteurs. Porteurs de doute et d'espoir mêlés. Porteurs d'interrogations et de volontés farouches d'avancer coûte coûte !
A partir de la mi-septembre, toutes nos catégories seront sur le pré, prêtes à en découdre dans ce sport de combat qu'est le rugby et prêtes à partager des moments forts. De ceux d'avant-matchs qui forgent les amitiés durables, des instants de solidarité pendant, qui construisent les victoires et enfin des moments de partage dans cette fameuse troisième mi-temps qui n'est rien si tu ne t'y es pas filé pendant les 2 autres. A partir de mi-septembre, vous serez au bord de nos stades ou dans les tribunes à pester contre l'en avant de ce petit ouvreur ou ce plaquage raté de notre 4 dont vous ne connaissez pas encore le nom. Qu'il soit senior ou qu'il soit minime, ce type là est le même et surement un bon type. Et au delà de l'en avant ou du placage, amusez vous à regarder leurs yeux, avant, pendant et après, allez chercher leur regard et sûr que la vous la verrez cette lumière, ce jaune vif et brillant, le noir sobre et majestueux...
 
MT
 
Et le rugby ?
Quel rugby ? ...Ah oui, le rugby !! J'avais oublié : les nôtres en sont à leur deuxième match de préparation. Le premier à La Vallée du Girou en 3 mi-temps qui a ressemblé à ...un premier match de début de saison. Le second à La Salvetat qui a ressemblé à ... un match plus engagé, plus dense où les nôtres ont confondu précipitations et précipitations. C'est bien là le côté négatif avec une volonté offensive de faire pour faire sans adapter notre jeu à celui de l'adversaire et imposer les choix justes aux situations proposées.   Le côté positif est bien l'enthousiasme collectif et une forme d'appétit très net de ballons et de rugby tout simplement. L'autre côté positif est l'intégration des nouveaux joueurs, qu'ils soient Belascain ou pures recrues à l'image d'un Adrien Ospital, Julien Nava ou encore Ludo Bejna qui pourraient faire partie du groupe des méchants plus d'un match cette saison...
La B a elle disposé de son homologue avec quelques mouvements d'envergure mais aussi un peu de déchet comme un match de début de saison. Mais le potentiel entrevu et cet amalgame jeunes-vieux pourrait donner une saison dans la continuité de la précédente. Romain, Bérié, Flo Versolato et Julien Lacrambe promu capitaine (ah ces qualités de diplomate...) en auront été les parfaits exemples samedi. Il faut dire que le staff, en plus du quadragénaire et très rigoureux Fabien Nougailhon se voit étoffé d'un spécialiste du crochet intérieur et d ela relance de l'enbut en la personne de Yan Gendre !
 
Toutes les troupes sur le pont (de Save ou à côté…) !
En parallèle aux équipiers seniors, toutes les catégories de jeunes et les féminines ont repris du service et entre travail physique et grandes lignes de notre rugby, Fages, Merlo et Cayenne raisonnent déjà des encouragements mais aussi des coups de gueule qui forment les collectifs. Au rayon desquels on retrouve dans le désordre, Philippe Gordo, Pascal Veron et Pierre Pélissier (un quatrième pressenti aura fait faux-bond le groupe 3 jours avant la reprise...) pour les  Belascain, Damien Vidal et Loïc Delmas en juniors, Alain Orsingher, Stephane Jeansou et Jean Manu Forteza ainsi que les intervenants Jérome Zumthor (en charge des Suisses du groupe) et Cyril Santo (en charge du rayon textile - fashion et tenue des joueurs) pour les cadets. Enfin les minimes (U14), sous la houlette de Guillaume Galéa, Romain Lardiés, Quentin Davail, Pierre Tortelli et Didier Flaubadier ont déjà avancé leur préparation pour entamer au mieux cette saison qui s'annonce passionnante à tous les niveaux !
 
L'école de rugby, c'est samedi !
Si le club répondra présent au Forum des associations proposé ce samedi 6 septembre à la salle des fêtes, c'est bien à Jean Marie Fages à partit de 14 h samedi, que le club ouvrira ses portes pour accueillir nos gars énormes en culottes courtes. Énormes car dès 6 ans, les 220 bambins portent les couleurs jaunes et noires fièrement donnent une image des plus positives de notre cher GS.   
Brille GS, brille…
 
 
 
La dernière séance. Ou presque...

Le GS a fini son festival et le rideau est tombé. Pas pour longtemps : the show must go on bordel !!
Clap de fin et clap clap d'applaudissements de mon clavier où j'ai écrit debout pour une standing ovation en hommage aux petits bonheurs partagés...
 
Et tout d'un coup le trou. Plus de jaunes, plus rien, que du noir. Plus de lumières. Mais que font les frères ?...
...
...
...
Waouf, ça bizarre tout d'un pet. Pas qu'on ait la prétention de se familiariser avec le succès au box office, avec des chiffres records, avec la victoire au point de la banaliser -on a quand même fait des navets parfois et connu la défaite à quelques reprises cette saison-, mais l'euphorie de la victoire, pardon, des victoires cumulées sur nos 3 catégories fait qu'on s'y habitue avec facilité.
Et plus dure est la chute. Le rideau tombe et nous mettons tous un genou à terre. Nos larmes cumulées pour rendre gras Cayenne et Merlo réunis...
Personne n'est sali et on ne lynchera pas cette saison non plus et les producteurs nous feront confiance sur le film en projet pour l'an prochain car les satisfactions sont là. A commencer par les critiques qui sont bonnes malgré tout, les staffs de nos formations, nos réalisateurs, tant leur personnalité ont eu une importance première dans la qualité du produit, dans leur extraordinaire cheminement.

Hommage aux "metteurs en scène"
A qui ? A tous ces conducteurs d'acteurs, ces meneurs d'hommes qui permettent aux nôtres de nous proposer quelques petits bonheurs hebdos ! A commencer par celui de la B en la personne de Fabien Nougailhon. Serré de prêt par le trio de la Une, aidé à partir de la moitié de la saison par le monument Philippe Belot, "le Brésilien" comme il est surnommé par les meilleurs critiques d'ovalie du marché gare de Toulouse notamment, le Brésilien donc a réussi à dompter, en partie, l'aspect fantasque de sa personnalité pour mener dans son sillage une troupe finalement assez hétérogène composée de vieux cons, de jeunes cons et d'autres d'un âge incertain mais cons aussi. Ai-je besoin de rappeler aux catho-pratiquants de nos lecteurs que le "con" pratiqué en l'état se rapproche plus du compliment que de l'insulte méritant 3 "pater" et deux "avé". Dans ce "con", comprenez, "types qui s'y filent, qui adhèrent et qui mettent leur fierté perso au service du collectif". Je ne vais pas vous la faire "école des fans" parce qu'évidement des couacs il y en a eu et personne ne fait l'unanimité à 100% (je sais de quoi je parle...) mais Fab a réussi le pari en deux saisons de proposer une forme d'intéressement et d’intérêt à la cause de la B pour tout un chacun qui veut bien s'en donner la peine. On est assez loin de Vern Cotter, voire très loin, à 10000 de Novès, et plus du coup dans un mix cinématographique de Hartigan dans Sin city qui est abattu 100 fois mais qui ne meurt jamais, du baron de Münchhausen qui est dans l'histoire du film  mais ni est pas mais y est quand même et qui bluffe son monde et de Laurel sans Hardy ou l'inverse. Bref des personnages singuliers mais attachants.
Chez les Balandrade ensuite où il faut noter, aidé par Pascal Veron,  la performance du duo, Alain Réquéna, Nicolas Bédèrède, double quart de finaliste du championnat de France Balandrade ces deux dernières saisons. Respect au second, Gersois, bourru, qui aura fait progresser les jeunes dans le jeu d'avants au point de remporter les rôles sur tous les castings où ils se sont présentés et de dominer très souvent et au moins rivaliser avec toutes les autres équipes. Hommage au second qui pour sa 17ème année d'éducateur termine avec un palmarès plus que sympa et quelques phases finales à son actif. Pour un Valencien de Merville, ce n'est quand même pas mal !... A noter qu'ils ont réalisé eux mêmes leurs cascades et qu'aucun effets spéciaux n'auront été utilisées pour toutes les scènes... 
Enfin sur notre équipe fanion, le trio Kiki Géraud, Jean Pierre Metge et Philippe Arrecgros auront bousculé les classiques du genre avec une fin tragique certes mais des scènes d'actions et des instants d'émotions rares : on aurait cru la vraie vie...  Car ils l'ont fait vivre à leurs joueurs et aux nombreux supporteurs cette saison finalement longtemps inespérée mais ô combien excitante et passionnante jusqu'à son terme. 41 joueurs, 23 avants et 18 arrières auront eu le privilège de vivre des préparations d'avant match à taille humaine avec sur le plan du rugby proposé, une progression constante qui, hormis le non match retour à Tournon, aura permis à chacun de s'enrichir d'une expérience forte et positive. Certains à l’œil aiguisé, des "ciné Phil" puristes, au cœur en alerte, ont même vue des scènes d'amour...
Messieurs les artistes... chapeau bas !


La séance de 16 h samedi...
Nos petits de l'école de rugby joueront leur court métrage avec des titres évocateurs : "des taules à Grisolles",  "Pas prendre de vent à Gruissan" et "l'air en plein Gers" (Gaumont ou Gimont production). Nos Balandrades seront quant à  eux encore en tournage dans nos studios pour un film d'art et d'essais. Ce samedi à 16 h, reversés en 1/4 de finale du championnat des Pyrénées, ils seront, nous l'espérons dans le rôle des héros pour une fin que nous souhaitons... Heureuse. Alain Réquéna, déjà et Damien Vidal avaient eu le César du meilleur scenario pour "Gagner à Castanet" en 2012, alors pourquoi pas un premier prix pour Nico Bedé, lui qui connait si bien certains lieux de tournage en plein Gers. Car c'est vrai qu'on en revient toujours là : "Le bonheur est dans le pré"... 


On ne finira donc jamais de tourner à Jean Marie Fages ?!...
La suite du film ? Les juniors ce samedi, les petits partout, le challenge Pierrot Domène à Pentecôte et la finale le 21 juin tous ensemble à JMF ! Alors que la grande production internationale "The challenge Pierrot Domène" est en préparation, alors que dans le cadre de "un autre regard"" se prépare "La fête au village" pour le  21 juin.
Il serait compliqué de citer l'ensemble des corps de métier qui permettent aux films d'auteurs de continuer à se produire. Mais je suis certain que les acteurs, les artistes, des Flo, qu'ils soient Verso ou Cubero, des Mathieu qu'ils soient Busque ou ... Busque et tous les seconds rôles, ne seraient pas contre se lever et applaudir les scénaristes, les cadreurs, les producteurs, les preneurs de sons, les costumiers, les décorateurs, les stagiaires, les intendants, les machinistes pour leur permettre de faire notre cinéma...
 
C'est bon ce bonheur de sentir qu'il reste encore de l'enthousiasme et des types vrais pour remettre des bobines sur le projecteur non ?...

Et comme dirait Tarantino : "Et viva la cinéma" !!!!!!!

MT

 

Rugby : le Grenade Sports, un club de légende
Le Grenade Sports, présidé par Daniel Bergougnou est un de ceux qui compte le plus de licenciés à Grenade et ses environs. Plus de 250 gamins de l'école de Rugby côtoient régulièrement les 120 cadets et juniors et les 80 licenciés séniors. 70 dirigeants et 45 éducateurs peuvent compter sur le soutien de tous nos nombreux supporters. La reprise officielle des entraînements de l'équipe fanion, aujourd'hui, est l'occasion de revenir sur l'histoire du club.
Issu d'une société omnisports, le G.S a une longue histoire avec un premier titre en 1923, dans le championnat pyrénéen. Jusqu'à l'avant guerre, le G.S. connaîtra une période de résultats en dents de scie, avant de se signaler à l'attention générale en 1946, grâce à l'un de ses brillants équipiers, qui passant au XIII par la suite, allait devenir 36 fois l'ailier de l'équipe de France, c'était le talentueux Vincent Cantoni.
Ascension
En même temps, l'équipe de Grenade enlevait en 1947 un autre titre pyrénéen. La saison suivante, deux joueurs de cette formation renforçaient les rangs du Stade Toulousain, Crayssac futur international «B» et le pilier de légende Guiseppin. Les années cinquante sont marquées par deux finales perdues en championnat régional, en 1951 face à Négrepelisse et en 1954 face à Blagnac. Première montée en 3e division en 1958 dont le passage dans cette catégorie dura 7 saisons avant une nouvelle traversée du désert.
A l'aube des années soixante-dix, une nouvelle reprise, grâce à une poignée de dirigeants qui fondèrent l'école de rugby et qui pouvaient compter sur les «produits de la ferme». Les résultats ne se faisaient pas attendre : champion des Pyrénées Honneur en 74, finaliste en 77 et montée en 3e division la même année.
Déjà la reprise
Après 10 années dans cette catégorie marquée par cinq qualifications aux phases finales et, autant dans les divers challenges, le club monte en 2e division en 1991 après un court passage en honneur et 3e division.
Depuis, l'équipe fanion évolue en division Fédérale 3 avec toujours plus de licenciés et de bons résultats dans ses équipes de jeunes.
De plus plusieurs joueurs de l'élite actuelle sont issus de nos rangs. Les fidèles du GS ont pu se familiariser avec les nombreuses recrues lors de la reprise officielle des entraînements mardi 14 août.
Gilbert Fontanilles
CLIQUEZ ICI
 

Le dimanche 30 Janvier 2011,

 Les partenaires à l'honneurDimanche le Grenade Sports recevait Argelès Gazost. A l'occasion du repas d'avant Match, le Grenade Sports recevait à sa table ses partenaires et amis :


- l'entreprise de peinture, Jean-Marc GRUARIN PEINTURE de Grenade,
- l’entreprise de plomberie, D’ANNUNZIO PLOMBERIE de Grenade,
- l’atelier de ferronnerie d’art, FER ET CREATION de Grenade.
 
Légende de la photographie, de gauche à droite :
 
- Julien SASTRE, Entraineur Juniors au GS,
- Alain ORSINGHER pour FER ET CREATION,
- Laurence REQUENA, membre de la Commission Sponsoring du GS,
- Daniel BERGOUGNOU, Président du GRENADE SPORTS,
- Jean-Paul DELMAS, 1er Adjoint au Maire de Grenade,
- Auguste ZARANTONELLO, Entraineur Juniors au GS,
- Robert et Nathalie D’ANNUNZIO pour D’ANNUNZIO PLOMBERIE,
- Jacky POZZESSERE pour FER ET CREATION,
- Jean-Claude DOBREMETZ, responsable Cadets Juniors au GS,
- Elisabeth GRUARIN pour JMG PEINTURE,
- Michel MARTIN, Vice-Président du GRENADE SPORTS.

 

 

 

Le dimanche 16 Janvier 2011,

Les partenaires à l'honneurDimanche le Grenade Sports recevait Villefranche de LauragaisA l'occasion du repas d'avant Match, le Grenade Sports recevait à sa table ses partenaires et amis :

- l'entreprise de bâtiment SERRES ET FILS de Larra,
- l’entreprise de charpente et de couverture, BEGUE CHARPENTE de Merville,
- la cave DIV VIN de Grenade.
 
Légende de la photographie, de gauche à droite :
- Michel MARTIN, Vice-Président du GRENADE SPORTS,
- Anthony MONTIEL, joueur Sénior au GRENADE SPORTS et son épouse Elodie MONTIEL,
- Christine LONGUEVILLE, pour la cave DIV VIN,
- Daniel BERGOUGNOU, Président du GRENADE SPORTS,
- Laurence REQUENA, membre de la Commission Sponsoring du GS,
- Corinne SERRES et Patrick SERRES pour SERRES ET FILS,
- Philippe BEGUE pour BEGUE CHARPENTE.
 
 
 

Le dimanche 5 décembre 2010,

Les partenaires à l’honneur

 
Dimanche 5 décembre 2010, le GRENADE SPORTS recevait SALANQUE.
 
A l'occasion du repas d'avant-match, le GRENADE SPORTS recevait à sa table ses partenaires et amis : - l'entreprise de bâtiment BOUILLIN POQUET de Grenade, - G.C.T.E., entreprise de Travaux Publics de Grenade, - LES GRAVIERS GARONNAIS d'Ondes, - LE DUO DES NON, - l'équipage féminin de Rally Raid, LES GAZELLES. 
 
Sur la photographie n°1 : de gauche à droite : - Messieurs GARRIGUES père et fils pour G.C.T.E., - Jean-Jacques CREPIA du DUO DES NON qui se voit remettre le maillot de l'équipe Cadets du GRENADE SPORTS par son Capitaine, Julien MEJASSON, - Jean-Marc MARTIN, entraîneur de l'équipe Cadets de Grenade et Marie-Pierre CREPIA du DUO DES NON, - Daniel BERGOUGNOU, Président du GRENADE SPORTS, - Jean-Marc DAVY pour LES GRAVIERS GARONNAIS, - David et Frédérique BOUILLIN pour BOUILLIN POQUET, - caché à l’arrière, Philippe SCHMESSER du GRENADE SPORTS.
 
Sur  la photographie 2 : Tous les partenaires du GRENADE SPORTS, à l'occasion du match contre SALANQUE, les membres du GS, les amis invités, devant le camion des GAZELLES : avec - Valérie - Françoise – Myriam. Le GRENADE SPORTS vous annonce que le « LE DUO DES NON », se produira à la salle des fêtes de Grenade, le samedi 19 février 2011. Les places sont déjà disponibles au magasin de meubles BERGOUGNOU de Grenade, au prix de 20€. Pensez-y pour vos cadeaux de Noël. Réservez vos places dès maintenant.
A G
 
 

Le dimanche 7 novembre 2010, le Grenade Sports recevait Moissac dans le cadre du championnat de Fédérale 3.

 

Les partenaires à l’honneur

Dimanche dernier, comme de coutume, en repas avant match les partenaires du Grenade Sport ont été mis à l’honneur.
 
Ce dimanche le Grenade Sport recevait Moissac, un derby sous les giboulées où l’équipe une a obtenu une victoire à l’arraché 19 à 18, 3 à 10 à la mi-temps, et ou  l’équipe 2 a par contre a fait un festival 34 à 16, 6 à 22 à la mi-temps. Daniel Bergougnou, président et Michel Martin en charge de l’équipe sponsoring, ont tout d’abord signé une convention de partenariat avec la Caisse d’Epargne.
 
Lors du repas Daniel Bergougnou a fait les présentations des convives et un peu d’historique du G S. après le repas Daniel a présenté le nouveau maillot aux couleurs de l’entreprise de bâtiment Saccona de Merville en présence de l’entreprise Delord Couverture, de Grenade et de Jean-Luc Lacome informaticien à Grenade, invité aussi avec la casquette d’adjoint au maire chargé de l’urbanisme et fournisseur du ballon du match. Le Grenade Sport a cette particularité : « la convivialité » où tous sont animés d’un esprit de famille : partenaires, bénévoles, supporters, joueurs… .
 
Ce fonctionnement est d’ailleurs envié par moult clubs et associations.
 
A.G.

 

 

 

Le dimanche 17 octobre 2010, le GRENADE SPORTS recevait LEUCATE dans le cadre du championnat de fédérale 3.  

 

A l'occasion du repas d'avant-match, remise du panneau publicitaire "GRENAD'IN"  boutique de prêt-à-porter homme et femme à Grenade.


Les invités au repas d'avant-match, présents sur la photographie, de gauche à droite :

- Michel D'ARRIPE, Cabinet d'Assurance FINANCE PLUS,
- Daniel BERGOUGNOU, Président du GRENADE SPORTS,
- Carole VIGNERES, GRENAD'IN à Grenade,
- Julien VIGNERES, GRENAD'IN à Grenade,

- Jean-Michel AUBERT, LYCEE AGRICOLE d'Ondes.

 

Le GRENADE SPORTS remercie une nouvelle fois ses partenaires, pour le soutien qu'ils apportent au club, tout au long de la saison ...
 
 
 Michel MARTIN

   

 

Le dimanche 14 mars 2010, le GRENADE SPORTS recevait RIEUMES dans le cadre du championnat

de fédérale 3.  
 

A cette occasion, Daniel BERGOUGNOU, Président du GRENADE SPORTS recevait les parrains de rencontre :
 
- l'entreprise SACCONA de Merville, spécialisée dans le gros-oeuvre de bâtiments industriels et commerciaux ainsi que dans les VRD. Messieurs Stéphane et Benoît SACCONA ont reçu, des mains du Président, le maillot de l'équipe Première du GS;
 
- le concessionnaire FORD SLADA de Toulouse representé par Monsieur Jacques MANAS et le Garage FORD de Grenade avec Messieurs Patrice BOSC et Christian RIGAUD ont pu exposer les derniers modèles de la marque FORD devant le stade de Grenade.
 
Le GRENADE SPORTS remercie une nouvelle fois ses partenaires, pour le soutien qu'ils apportent au club, tout au long de la saison ...
 
 
                                                                                                                                                                                               Michel MARTIN

 

 


SOIREE PARTENAIRES 

 Soirée dégustation au RESTAURANT LA CROISEE DES SAVEURS.  Soireé animée par Christine Longueville   de la cave DIV VIN, en presence  de monsieur le Maire  

 

 En présence du Maire de Grenade, Monsieur Rémy ANDRE et de son Adjoint délégué, Monsieur Serge Boisse,   le Président du GRENADE SPORTS, Daniel BERGOUGNOU recevait à sa table, les partenaires du club :
 
- LA CAISSE D'EPARGNE, Serge DUBUC et Jean-Marc GAVALDA,
- LES AMENAGEURS REUNIS, Bernard FARJOUNEL, Vice-Président de la CCIT,
- ENTREPRISE LABEDAN, Michel et Alexis LABEDAN,
- EUROTYRE MARTIGNON PNEUS, Jean-Jacques MARTIGNON,
- SUPER U GRENADE, Johan MAZART et Thierry BOYEAU,
- AXA ASSURANCES, Lionel METRAL,
- ELYTE LOCATION, Christophe et Christelle BENTO,
- MALET ENTREPRISE, Jean-Marc PERVERIE,
- SARAMITE APL, Gabriel SARAMITE,
- PROMOMIDI, Michel LAMOUR,
- GROUPAMA, Jean LAPEYRE.
 
Pour le GRENADE SPORTS, étaient présents :
- Patrick DI BENEDETTO, Président de l'Ecole de Rugby,
- Michel MARTIN, Vice-Président du GS, chargé du Sponsoring,
- Michel NUEVO, Philippe SCHMESSER, Laurence REQUENA, Robert LACROIX, membres de la Commission Sponsoring du GS.
 
Le GRENADE SPORTS remercie une nouvelle fois ses partenaires, fidèles et généreux, qui aident le club dans son fonctionnement, tout au long de la saison, malgré la difficile conjoncture. 
 

 


Les invités au repas d'avant-match, présents sur la photographie, de gauche à droite :

- Michel D'ARRIPE, Cabinet d'Assurance FINANCE PLUS,
- Daniel BERGOUGNOU, Président du GRENADE SPORTS,
- Carole VIGNERES, GRENAD'IN à Grenade,
- Julien VIGNERES, GRENAD'IN à Grenade,

- Jean-Michel AUBERT, LYCEE AGRICOLE d'Ondes.

Le GRENADE SPORTS remercie une nouvelle fois ses partenaires, pour le soutien qu'ils apportent au club, tout au long de la saison ...
 
 
 Michel MARTIN

 

 

 

 

 

 
Les partenaires à l’honneur
 
Dimanche dernier, comme de coutume, en repas avant match les partenaires du Grenade Sport ont été mis à l’honneur.
 
Ce dimanche le Grenade Sport recevait Moissac, un derby sous les giboulées où l’équipe une a obtenu une victoire à l’arraché 19 à 18, 3 à 10 à la mi-temps, et ou  l’équipe 2 a par contre fait un festival 34 à 16, 6 à 22 à la mi-temps.
 
Daniel Bergougnou, Président et Michel Martin en charge de l’équipe sponsoring, ont tout d’abord signé une convention de partenariat avec la Caisse d’Epargne. Lors du repas Daniel Bergougnou a fait les présentations des convives et un peu d’historique du G S. après le repas Daniel a présenté le nouveau maillot aux couleurs de l’entreprise de bâtiment Saccona de Merville en présence de l’entreprise Delord Couverture, de Grenade et de Jean-Luc Lacome informaticien à Grenade, invité aussi avec la casquette d’adjoint au maire chargé de l’urbanisme et fournisseur du ballon du match.
 
Le Grenade Sport a cette particularité : « la convivialité » où tous sont animés d’un esprit de famille : partenaires, bénévoles, supporters, joueurs… . Ce fonctionnement est d’ailleurs envié par moult clubs et associations.

A.G 

 

Création de site
Flash infos

Nombre de visiteur : 44915
Contact :
contact
buy viagra in western australia is kamagra oral jelly legal in australia buy cheap viagra in canada when does cialis patent expire in canada